Vous avez une question ?

Nous avons la réponse ! Effectuez votre recherche ci-dessous

Comment augmenter sa sécurité lors de la conduite nocturne ?

Des statistiques ont prouvé que 70 % des accidents enregistrés sur les routes surviennent la nuit. Il s’avère donc important de redoubler sa vigilance lors des conduites nocturnes afin d’assurer non seulement sa sécurité et celle de ses passagers, mais aussi un confort certain.

Protégez-vous avec des lunettes de conduite nocturne

La gestion de la luminosité pendant une conduite nocturne

Même si les yeux finissent par s’habituer à l’obscurité au bout de quelques minutes, ils perçoivent plutôt très mal les changements brusques de la luminosité du notamment à l’éclairage des phares des autres véhicules en circulation. C’est pourquoi il est important de respecter certaines règles de gestion des phares lors des conduites nocturnes. Les pleins phares par exemple doivent être évités en ville. Les réglages du niveau des phares doivent prendre en compte la luminosité sur la voie et même les conditions de la météo.

Quelques comportements à avoir pendant une conduite nocturne

Nos yeux étant très importants dans une conduite nocturne, il est essentiel de penser à les protéger au mieux. Il existe d’ailleurs à cet effet des lunettes de conduite nocturne sur lesquelles il est désormais très facile d’avoir plus d’informations. Il faut également réduire la fatigue et les risques de somnolence en faisant de temps à autre des petites siestes de 20 minutes environ. Celles-ci peuvent sembler nous ralentir, mais elles sont très importantes pour une personne prévoyante. Si vous êtes plusieurs et que vous savez tous conduire, les prises de volant à tour de rôle ne constituent pas une mauvaise idée. Les conduites entre 2 h et 5 h du matin sont sans doute à éviter. Il apparaît en effet que les risques de somnolence ont tendance à augmenter à ces heures. Le constant d’un signe de somnolence doit être suivi immédiatement d’une pause. Il est aussi important de savoir qu’une nuit blanche équivaut bien à 0,9 g d’alcool par litre de sang.