Vous avez une question ?

Nous avons la réponse ! Effectuez votre recherche ci-dessous

Comment couler du béton sur une dalle déjà existante?

Comme tout dans le monde, le béton a également une durée de vie et s’use avec le temps. Des imperfections se forment lorsque le béton durcit ou s’enfonce dans le sol. Le coulage de béton frais sur le béton existant est un moyen courant de niveler les vieilles dalles et d’endommager les dommages.

 

Étape 1: Nettoyage de l’ancienne surface en béton

Le balayage des débris de saleté sur la dalle de béton existante permettra le collage. Cela comprend l’élimination du sable, des feuilles mortes et du gravier. L’un des meilleurs outils pour nettoyer tous les débris de la fissure est un balai à poils rigides.

Cette propreté doit être faite à fond, il est recommandé d’utiliser un nettoyeur haute pression afin que les débris cachés. Une autre façon d’obtenir une grande propreté consiste à utiliser un détergent liquide ou un dégraissant lors du lavage de la zone, pour éliminer les taches tenaces.

Nous avons des nettoyants destinés au béton, il faut frotter les taches qui s’avèrent difficiles avec. La dernière étape du nettoyage consiste à mouiller la surface.

 

Étape 2: configuration du périmètre de la dalle

Mesurez le périmètre de la zone pour couler le béton sur la dalle existante. En fonction de l’exigence de l’utilisation préférée de la dalle et des charges venant sur la dalle. L’épaisseur de la dalle est conçue. Les mesures acquises peuvent ensuite être utilisées pour estimer la quantité de béton requise.

Les entretoises sont installées autour de la zone à remplir de béton généralement en bois. Il faut s’assurer que les croisillons sont répartis uniformément, ce qui peut être fait en exécutant une bulle ou une ficelle. Pour la dalle de béton épaisse, un treillis métallique est nécessaire sur les contreventements pour assurer la résistance.

Si vous avez besoin de faire passer des gaines dans votre nouvelle dalle, pensez à vous équiper d’une ligatureuse automatique. En effet, elle vous permettra d’attacher les fourreaux aux treillis métalliques.

 

Étape 3: Verser une couche d’apprêt

Le mélange d’eau et de ciment est réalisé en suspension et étalé sur la dalle existante pour former une couche de liaison entre l’ancien et le nouveau béton à poser. Le mélange standard est de 1: 7 d’eau à cimenter.

 

Étape 4: coulage du béton

Le sable fin ou la pierre concassée sont préférés pour le béton de faible épaisseur et les granulats grossiers sont utilisés pour le béton d’épaisseur plus élevée. Le mélange d’agrégats et de ciment est mélangé et tout versé dans le béton existant. Une truelle à la main ou un pavé est utilisé pour répartir le béton uniformément en appuyant fortement.

Un adhésif de liaison est utilisé dans le béton pour garantir que le nouveau béton colle le béton existant avec succès. Pour protéger le béton nouvellement posé contre l’usure prochaine, une couche de protection est appliquée en utilisant un produit de cure et pulvérisé sur toute la surface, ce qui prend généralement sept jours pour durcir.

Inconvénients de couler du nouveau béton sur du béton existant.

1. élève le niveau

Le coulage d’une nouvelle couche de béton sur une passerelle, un patio ou un porche existants augmentera le niveau de plusieurs pouces. Si la dalle atteint une porte, la surface surélevée peut ne pas fournir le dégagement nécessaire à l’ouverture de la porte.

Pour une passerelle, l’élévation du niveau de plusieurs pouces peut perturber son alignement avec l’allée, les marches ou une autre structure. L’ajout d’une légère rampe de l’allée à la surface surélevée aide à éliminer un risque de trébuchement et à empêcher les débris de s’accumuler dans le coin.

2. Moins d’années de service

Une dalle de béton bien coulée avec une fondation profonde et solide peut durer de 30 à 40 ans. Le coulage de béton sur du vieux béton au lieu de directement sur une nouvelle fondation de gravier limite votre capacité à maximiser la durée de vie de la dalle.

L’état de la dalle existante est le principal facteur qui détermine la durée de vie du nouveau béton. Si la fondation sous la dalle n’est pas solide, le nouveau béton pourrait couler ou développer des nids de poule profonds.

3. Collage

Si du nouveau béton se lie à la dalle existante, les fissures sont inévitables. Le fait d’empêcher le nouveau béton de se lier à la dalle existante permet d’éviter que de nouveaux dommages se forment et que tout dommage de l’ancienne dalle se propage à la nouvelle.

Il permet également aux deux dalles de se rétracter et de se dilater lorsque les températures fluctuent. Une méthode simple pour empêcher les dalles de coller est de poser du plastique, du sable ou un autre matériau durable entre les deux couches.

4. Entretien

Alors que les pavés, pierres et autres types de matériaux de pavage offrent un aspect plus décoratif, le béton est apprécié pour sa résistance et son faible entretien. Une dalle coulée sur une dalle existante est plus vulnérable aux dommages dus au soulèvement dû au gel et aux fissures.

Corrigez les dommages dès qu’ils se développent pour les empêcher de se propager et scellez la nouvelle couche avec un scellant pénétrant en profondeur pour éviter les dégâts d’eau. Si vous remarquez des fissures longues et profondes, demandez à un professionnel d’évaluer les dommages pour déterminer s’il y a un problème structurel.