Un site de question réponse

Vous avez une question ?

Nous avons la réponse ! Effectuez votre recherche ci-dessous

Comment profiter du portage salarial ?

L’autonomie dans le travail est de plus en plus recherchée par de travailleurs. Cette nouvelle tendance n’empêche pas les travailleurs de vouloir conserver les avantages de salariés. La conjugaison de ces deux besoins motive un nombre croissant de personnes à avoir recours au portage salarial. Depuis 2008, c’est l’article L 1251-64 du Code du travail qui reconnait juridiquement ce statut particulier, apparu pour la première fois dans les années 80 et qui s’est considérablement développé dans les années 2000.

Le portage salarial : comment ça marche ?

Son principe est simple, une personne portée, un consultant ou un expert dans son domaine, fournit un travail pour des entreprises clientes et il est lié contractuellement à une entreprise de portage. En plus de fournir un contrat de travail,  la société de portage assure la partie administrative de la prestation effectuée. Ce partenariat établi, le consultant intervient en mission dans l’entreprise, paramétrant avec le client les modalités de cette opération : la rémunération ainsi que la durée nécessaire l’accomplissement du projet.

puzzleLe client facture les prestations à la société de portage et fait appel au consultant à chaque étape de la mission qui peut être effectuée au sein de son entreprise ou à distance.

Le financement de ces prestations est aussi plus simple car la société de portage prélève une commission directement sur son salaire qu’elle  reverse au consultant.

Ce fonctionnement dans le monde du travail tend à se développer. On trouve ainsi des personnes travaillant déjà sous ce statut comme un complément d’activité, comme une activité partielle pour des néo-retraités, ou en tant que freelance.

Le portage salarial est aussi choisi par des professions libérales souhaitant poursuivre leur activité tout en renonçant aux risques de leur statut indépendant, des créateurs d’entreprise désireux de lancer leur activité sans risque. Cette diversité des profils pousse un nombre croissant de salariés exerçant des prestations intellectuelles à se relancer professionnellement sans prendre de risques en ayant recours au portage salarial.

Le portage : une alternative pour les cadres

Le portage demeure principalement une alternative pour les cadres, car créer son entreprise aujourd’hui n’est pas facile et contraint souvent les personnes ayant un certain potentiel pour le faire, à s’endetter ou à devoir gérer les tracasseries administratives qui en découlent immanquablement.

L’avantage de cette formule réside dans le confort qu’elle procure, la personne porteuse d’un projet pouvant se consacrer entièrement à l’exercice de ses missions et à sa formation professionnelle. L’entreprise de portage, ITG par exemple (www.itg.fr), gère les lourdeurs administratives, et prend donc à sa charge l’ensemble du risque fiscal ou comptable.  A ce titre, et grâce à ses nombreux atouts dans une économie de la connaissance,  il semble que le portage salarial dispose d’un bel avenir.