Un site de question réponse

Vous avez une question ?

Nous avons la réponse ! Effectuez votre recherche ci-dessous

Comment traiter les déchets médicaux?

Les déchets médicaux font partie intégrante de notre quotidien, et ce, au même titre que les déchets issus de notre alimentation. Le traitement des déchets médicaux nécessite un savoir-faire spécifique et des circuits de recyclage uniques. Découvrons ce qu’il faut savoir sur cette problématique. 

Quels déchets sont concernés par ce type de traitement?

En premier lieu, le traitement des déchets médicaux concerne les professionnels de la santé. Il peut s’agir des médecins, des dentistes, des infirmières, mais aussi des abattoirs et des éleveurs. Qui dit santé, dit santé pour les hommes et les animaux.

En second lieu, les maisons de retraite (privées comme publiques) et les EHPAD sont concernées par le traitement des déchets médicaux. Des soins fréquents sont prodigués au sein de ces établissements, et, la production de déchets est quotidienne.

En troisième lieu, tous les spécialistes en matière d’imagerie médicale sont également des producteurs de déchets. Cela concerne aussi les vétérinaires (suite à des radios passées sur les animaux) et les thanatopracteurs (préparation des corps avant un enterrement par exemple). 

Ces 3 catégories d’experts de la santé « créent » des déchets tels que des compresses, des seringues, des liquides (pour les radios notamment), des bistouris ou encore des bandes. Tous ces déchets sont réunis sont l’acronyme DASRI qui signifie Déchets d’Activités de Soins à Risques Infectieux.

Comment traiter des déchets médicaux?

Afin de traiter ces déchets « spéciaux », l’incinération est un mode opératoire fréquemment utilisé. Grâce à des fours spéciaux, les déchets sont brûlés sans émettre de résidus toxiques dans l’air. 

Les entreprises spécialisées dans le traitement des « débris » médicaux peuvent aussi désinfecter les résidus afin de réduire la contamination microbienne lorsque les communes s’occupent elles-mêmes de l’incinération.

Enfin, soulignons le fait que les experts ont mis en place de nombreux outils pour optimiser le traitement de ces déchets (conteneurs spécifiques, planning, gestion administrative, système d’abonnement, etc…).