Vous avez une question ?

Nous avons la réponse ! Effectuez votre recherche ci-dessous

Cyclone, ouragan, tornade : comment différencier ces trois phénomènes ?

La majorité des gens pensent que la différence entre un cyclone, un ouragan et une tornade repose essentiellement sur leur degré d’intensité. Mais il n’en est rien. Voici quelques explications apportées pour vous aider à faire la distinction entre ces trois phénomènes météorologiques.

Phénomène géographique plutôt que scientifique

Le cyclone et l’ouragan désignent en réalité la même chose. Leur différence d’appellation ne tient pas dans le degré d’intensité des vents qu’ils entraînent mais plutôt de la position géographique où se produit le phénomène météorologique.

Ils désignent donc tous deux un phénomène tourbillonnaire des régions tropicales accompagné de vents violents dont la vitesse est évaluée à plus ou moins 118 kms/h, c’est-à-dire 64 nœuds, ce qui correspond à une force de 12 sur l’échelle de Beaufort.

On utilise l’appellation cyclone, un tourbillon situé dans le Pacifique Sud-Ouest et Sud-Est. Quand il a lieu dans le Nord-Est du Pacifique et en Atlantique Nord, on parle plutôt d’ouragan, dans le Sud-Est asiatique, il prend le nom de typhon, dans l’océan Indien et en Australie, de Willie-Willie et au Japon de Kamikaze.

Le cyclone : une bourrasque en tourbillon

Le cyclone – du grec kyklos qui signifie cercle – se définit comme une perturbation atmosphérique qui s’abat à basse pression et qui prend l’aspect de forts vents tourbillonnaires, de pluies abondantes et de gigantesques vagues se formant sur les océans chauds, allant même parfois jusqu’à provoquer des tsunamis.

Il s’agit là d’un phénomène naturel qui a pour but de normaliser la température terrestre par le transport de l’excès d’énergie des Tropiques vers les Pôles. On constate en effet le plus souvent la survenue d’un cyclone lorsque la température de l’eau de l’océan dépasse les 26 degrés Celsius.

L’ouragan : une colossale toupie

L’ouragan – de l’espagnol huracan qui signifie dieu des tempêtes – se définit lui aussi comme une violente tempête tropicale durant laquelle les vents franchissent plus ou moins 650 kms à une vitesse pouvant atteindre 200 kms/heure dans un rapide mouvement giratoire qui s’apparente à une toupie géante.

L’ouragan se forme au-dessus de l’océan, habituellement durant les saisons estivale et automnale, c’est-à-dire quand les températures sont les plus chaudes près de l’équateur.

La tornade : un phénomène distinct

Si elle entraîne elle aussi des vents particulièrement violents, la tornade, contrairement au cyclone et à l’ouragan, ne prend pas sa source d’un état dépressionnaire mais bien dans les nuages orageux (cumulonimbus, pour en savoir plus sur ces nuages, consultez cet article : http://www.chasseurs-orages.com/cumulonimbus.htm).

Elle apparaît le plus souvent dans une atmosphère hautement instable, lorsque l’air chaud des couches atmosphériques basses s’élève et vient heurter l’air froid de la haute troposphère ( couche de l’atmosphère partant du sol et séparée de la stratosphère par la tropopause, la troposphère accueille la plupart des phénomènes météorologiques ainsi que le cycle de l’eau). Sur les plans de la taille et de la durée, la tornade s’apparente à un mini-cyclone mais est beaucoup plus violent et cause beaucoup plus de ravages.