Vous avez une question ?

Nous avons la réponse ! Effectuez votre recherche ci-dessous

E-cig : ça marche vraiment pour arrêter de fumer ?

Le tabagisme est la principale cause des maladies, d’incapacités et de décès évitables dans le monde. Une étude estime que plus de 40 000 personnes supplémentaires meurent chaque année des maladies liées à la fumée secondaire des cigares. Afin d’améliorer la durée et la qualité de leur vie, beaucoup des fumeurs ont essayé d’y renoncer en optant pour des médicaments de substitution nicotiniques. Très peu y sont arrivés. La dépendance au tabac est une habitude notoirement difficile à battre, mais depuis l’arrivée des cigarettes électroniques sur le marché, le taux de personnes qui ont cessé de fumer ont considérablement augmenté. Des millions d’anciens fumeurs ont mis de côté leurs cigarettes combustibles pour vapoter et mettre fin à cette activité néfaste pour la santé. Ainsi, beaucoup de personnes se pose cette question : « les cigarettes électroniques marchent-elles vraiment pour aider certaines personnes à cesser de fumer ? », la réponse se trouve dans ce billet.

Quelques études démontrant l’efficacité de l’e cig comme outil de sevrage tabagique

Par rapport aux thérapies de remplacement de la nicotine, comme les gommes et les patchs, beaucoup d’études montrent que le vapotage est plus efficace pour encourager l’abandon du tabac. Les chercheurs ont découvert que 61 % des utilisateurs d’e-cigarette pouvaient réduire leur consommation de moitié, contre seulement 44 % de ceux qui utilisaient les patchs. Près d’une personne sur 4 ayant fumé des cigarettes électroniques entre 5 et 9 jours au cours du mois précédent ont réussi à s’éloigner du tabac, tout comme une personne sur 3 qui utilise les appareils électroniques pendant 25 à 30 jours.

Avec ce dispositif, certains fumeurs arrivent à réduire leurs consommations de tabac de 9 tiges par jour d’après le Baromètre de la santé du 2014. Environ 60 % des  fumeurs ont de ce fait plus de chances d’abandonner le tabagisme s’ils choisissent les e-cigs. Tout cela mènera à une augmentation significative du taux de sevrage tabagique au niveau de la population, à un grand bénéfice pour la santé publique en sauvant plusieurs millions de vies.

Usage des cigarettes électroniques comme outil de sevrage tabagique

Plusieurs anciens fumeurs sont passés au vapotage et n’utilisent plus de cigarettes combustibles pour leurs besoins en nicotine, mais aussi parce que l’e cig attaque directement l’habitude à fumer elle-même. Plusieurs marques proposent des e-liquides à  teneur variable en nicotine. Le vapoteur sentira toujours les effets de la nicotine sur son corps, mais il ne souffrira pas de tous les effets négatifs de la cigarette combustibles. Afin de réussir son sevrage tabagique, il devra choisir un niveau de force nicotinique le plus élevé. Il serait donc plus avantageux d’utiliser une vapo avec un réservoir rechargeable qui pourrait fournir une forte dose de nicotine.  Une fois que le dose de est maintenu pendant un certain temps, il faut envisager de le baisser au bout de quelques jours.

Tout comme les changements que le vapoteur avait faits dans ses habitudes de consommation de tabac, lui et son corps s’y habitueront bientôt et à la fin, et à zéro nicotine.  Plusieurs recherches suggèrent donc que les cigarettes électroniques pourraient aider les fumeurs à abandonner leur habitude tabagique, mais seulement si elles sont utilisées quotidiennement à la place des clopes à combustion. Plus elles sont utilisées, plus il est possible pour d’arrêter de fumer.