Vous avez une question ?

Nous avons la réponse ! Effectuez votre recherche ci-dessous

Que faut-il savoir avant de faire un road-trip au Vietnam ?

En voiture ou en moto, parcourir les belles routes du Viêt Nam est une opportunité originale pour découvrir une destination authentique de l’extrême Orient. La préparation d’un road-trip suggère néanmoins d’en connaître un peu plus sur les pratiques locales. Voici ce qu’il faut savoir avant de vivre un road-trip inoubliable sur les routes vietnamiennes.

Décalage horaire et aéroports internationaux

À un peu plus de 10 000 kilomètres de la France, le Viêt Nam est une destination qui invite au voyage. Sans escale, un vol à partir de l’Hexagone accède à l’espace aérien vietnamien en un peu plus de 12 heures de vol. Sur place, 4 aéroports accueillent les vols internationaux, et sont directement une porte d’entrée vers quelques-uns des plus beaux sites d’intérêt vietnamien : Hanoi la capitale, Hô Chi Minh-Ville, Nha Trang et Da Nang. En été, il faut compter 5 heures en plus de décalage horaire entre la France et le Vietnam ; et +6 heures en hiver.

Visa et formalités

Jusqu’au 30 juin 2018, les voyageurs titulaires d’un passeport tricolore sont exemptés de visas d’entrée lorsque leur séjour au Vietnam est de 15 jours au maximum. Pour un road-trip de plus de deux semaines, il est ainsi indispensable aux voyageurs de faire une demande de visa auprès de l’ambassade du Vietnam à Paris. La demande d’un e-visa ou visa électronique est également possible, mais la période octroyée dans ce cas ne dépasse pas 30 jours.

                       Crédit photo : a_brlnr https://www.flickr.com/photos/67376532@N07/

Les langues les plus utilisées sur place

En ce qui concerne la langue, le Vietnam est l’un des rares pays de l’Asie du Sud-Est dont les mots sont écrits en caractères romains. Les voyageurs européens ont alors la possibilité de lire les inscriptions même si la compréhension de la langue vietnamienne est un autre exercice plus ardu. La langue anglaise est la langue étrangère la plus répandue sur place, surtout dans le sud du pays, même si les anciennes générations de Vietnamiens parlent encore le français.

Comment rester joignable pendant un road-trip au Vietnam ?

Le réseau mobile vietnamien est déployé sur toute l’étendue du pays, même si certains endroits très reculés ne sont pas couverts. Néanmoins, sur les principaux axes routiers, comme la route nationale 1A reliant les provinces de Lang Son au nord et Ca Mau au sud en passant par Hanoi, le réseau de télécommunication est toujours accessible. Au cours d’un road-trip sur les 2300 kilomètres de cette route nationale, les voyageurs peuvent ainsi utiliser leur téléphone si le besoin s’en ressent. En outre, la majorité des hôtels vietnamiens offrent gratuitement la connexion WiFi à leur clientèle.