Vous avez une question ?

Nous avons la réponse ! Effectuez votre recherche ci-dessous

Parcours inédit des clients : le nouveau visage des magasins physiques

Actuellement, l’e-commerce commence à gagner le terrain en matière de rentabilité. Conscientes des enjeux, les marques exploitent ce système online pour valoriser les boutiques physiques. Le but consiste à combiner les deux stratégies pour offrir une expérience exceptionnelle et hybride à la clientèle.

Baisse des visites dans les magasins et des ventes offlines

Dernièrement, l’e-commerce a connu une croissance importante, une situation confirmée par le résultat de FEVAD qui affiche une croissance des ventes en ligne en 2018, notamment 13,4 %. Cela a due aussi à l’augmentation de crédit renouvelable. D’ailleurs plusieurs organismes proposent des cartes renouvelables. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Au cours de cette même période, les chiffres d’affaires issus des 1,5 milliard des commandes online remontaient à 92,6 milliards d’euros, soit une progression de 21% comparée au résultat de l’année 2017. Mais aussi, le pic est revu à la hausse avec une augmentation de 22% qui correspond à 35% des transactions conclues. Pour cette année, grâce au développement des achats effectués sur les smartphones, connus sous l’appellation de m-commerce, les ventes pourront dépasser la barre des 100 milliards d’euros. De leurs côtés, les boutiques physiques enregistrent un recul de 7% des trafics ce qui entraine une baisse des chiffres d’affaires qui est évaluée respectivement à 3% et à 4% pour les commerces implantés en centre-ville et en périphérie. Quant aux centres commerciaux urbains, la perte des ventes peut même aller jusqu’à 5%. De plus, la situation est aggravée par la crise des gilets jaunes et par une croissance économique morose.

Boutiques physiques : un coin commerce garantissant des expériences inédites

Les magasins n’ont pas tellement perdu leur place dans le monde du commerce. Grâce au parcours d’achat hybride, les commerçants souhaitent redorer leur blason. En ce moment, la visite des showrooms devient un « must » pour la découverte des nouveautés ou tout simplement pour avoir l’avis des professionnels du métier. Pour avoir la meilleure offre, les clients vont effectuer en ligne une confrontation des prix avant de passer à l’achat sur internet. Cela devient une pratique habituelle surtout dans certains domaines comme l’électronique et l’électroménager. D’une manière générale, cela concerne particulièrement les achats impliquant une grosse somme et la souscription à un prêt personnel. En fait, les marques tirent profit de ce nouveau mode de commerce « showrooming » pour donner un visage plus attrayant aux magasins physiques. Afin d’y parvenir, elles commencent à trouver d’autres stratégies pour éviter les longues attentes à la caisse. À part cela, des idées innovantes sont véhiculées pour transformer les boutiques en une véritable espace à vivre dotée de :

  • Salle de restauration
  • Dispositifs d’animation comme les simulateurs de chute libre
  • Scénographie
  • Décoration exceptionnelle

Synergie entre le high-tech et les magasins connectés

Avec des clients qui sont constamment connectés sur un univers digital, la haute technologie devient l’outil marketing adéquat pour retenir l’attention d’une large cible. De plus, elle permet d’offrir un parcours sensationnel à toute la clientèle.

A Paris, la marque Nike propose un catalogue virtuel affiché sur des écrans muraux. Sur cette plateforme, les clients peuvent même concevoir des chaussures personnalisées ou scanner un QR code afin de tirer les informations sur les offres de la marque. Le paiement s’effectue directement sur des tablettes tactiles. Par ailleurs, Burberry offre à ses clients qui sont dans les cabines d’essayage l’opportunité d’obtenir des informations supplémentaires sur le produit essayé grâce aux puces RFID.

Pour pouvoir offrir des parcours conformes aux profils des clients, les enseignes utilisent l’identity resolution et le CRM onboarding en faisant le lien entre le système online et offline. Il faut savoir que l’usage des boutiques physiques est toujours d’actualité. De nombreuses marques qui ont initié leur vente sur la toile finissent par ouvrir des magasins afin de mieux tisser une relation plus étroite avec sa clientèle, d’exposer leurs produits à tous les types de consommateurs et de proposer plusieurs accessoires.