Vous avez une question ?

Nous avons la réponse ! Effectuez votre recherche en tapant "Comment...".

Quelles sont les bonnes pratiques en sécurité informatique ?

Les entreprises sont toutes équipées d’un système informatique, quelle que soit leur taille ou leur secteur d’activité. 85 % d’entre elles à travers le monde ont subi un incident de sécurité informatique en interne. La plupart des incidents ont malheureusement eu pour conséquences une perte de données sensibles. Ces chiffres sont fournis par l’enquête Global Corporate IT Security Risks à l’initiative de B2B International et Kaspersky Lab.

La société éditrice de solutions antivirus Kaspersky met en conséquence à disposition de tous une infographie qui résume les points à vérifier pour savoir si une entreprise est protégée des attaques cybercriminels. Elle prend en compte les différents risques courants et les menaces qui s’y attachent. Ce document de bonnes pratiques devient un outil essentiel pour s’assurer de la protection des données sensibles que peut détenir une entreprise.

L’infographie

L’infographie aborde les points suivants :

  1. Le phishing
  2. Les réseaux sociaux
  3. Les faux sites Web
  4. Le Wi-Fi gratuit
  5. Les clés USB
  6. La perte d’appareils.

Tanguy de Coatpont, Directeur Général de http://www.kaspersky.com/fr/ insiste en indiquant que la sensibilisation des entreprises à la sécurité informatique est difficile mais nécessaire. Il s’agit de trouver un équilibre entre la pédagogie et la technologie pour que l’utilisateur ne se sente pas bridé dans son usage de l’informatique. C’est lui qui porte en partie la sécurité de l’entreprise surtout s’il amène son propre poste de travail. Le BYOD (Bring Your Own Device) est un risque pour les entreprises et 35 % des PME françaises redoutent cette pratique.

Lors de l’étude réalisée par B2B International et Kaspersky Lab, moins de 50 % des entreprises ont déclaré employer des outils pour contrôler les applications et les périphériques mobiles. Ce sont pourtant des entreprises qui déploient un grand nombre de solutions différentes pour se protéger encore plus contre la perte de données. Le mobile est pourtant un risque, qu’il vienne des smartphones ou des tablettes, car un nombre croissant d’employés sont amenés à consulter des données professionnels depuis leurs appareils personnels.

La solution est sans doute d’adopter une vision globale de la sécurité informatique. Il s’agit de protéger tous les canaux à risques plutôt que de multiplier les services de protections sur une seule source potentielle de problèmes.

Kaspersky Lab prend ce pli et décide de mettre en place des solutions globales multiplateformes jugées indispensables à une protection fiable des données.